Foreuses & Tarières du Sud-Ouest
Location ou vente de Foreuses de puits 
Recherche d'eau par Méthode GEOPHYSIQUE  Voir le principe
Loc
ation de pompes à sable (curage,réhabilitation,fonçage derniers métres) Voir ici
EXPORTATION de mini-foreuses vers l'AFRIQUE 
 
PRINCIPE DE RECHERCHE D'EAU

Hydrogéologue : un métier nécessaire pour comprendre nos ressources.
L'homme a besoin d'eau pour survivre : il n'a donc pas été long à comprendre que le sous-sol regorgeait lui aussi de cette richesse et que nous pouvions l'exploiter.

On donne à la formation géologique perméable qui contient et transporte de l'eau le nom d'aquifère.
D'après son étude, il en a été déduit deux sortes d'écoulements :
- 1 
L'écoulement de l'eau souterraine non confiné, dit écoulement libre : le niveau de la surface libre de l'écoulement souterrain peut se déplacer verticalement sans limites vers le haut (l'eau jaillit naturellement sans pompage).
- 2  L'écoulement de l'eau souterraine confiné, dit écoulement captif : le niveau de la surface libre ne peut pas être très élevé à cause d'un niveau non perméable (l'eau ne jaillit pas et doit être pompée ).

La différence de niveau d'eau dans deux puits occupant la même nappe se nomme gradient de potentiel hydraulique. Le rapport entre le débit de l'eau et le gradient hydraulique est la conductivité hydraulique (voir ci-dessous). La transcription sur graphique du potentiel hydraulique sur un puits est appelée un hydrographe.

 
Tous les sols sont conducteurs de l'électricité, mais avec des conductibilité ou des résistances qui varient suivant leur nature : roches compactes, sèches, fracturées, mouillées, terrains et structures perméables ou imperméables. La méthode est donc fondée sur la propriété des sols à conduire ou non l'électricité. La mise en place du dispositif consiste à envoyer un courant à diverses fréquences dans la structure géologique du terrain  à l'aide de deux électrodes d'extrémités en cuivre massif. 

On mesure par l'intermédiaire de ces électrodes les différentes varations de tension crée par le passage de ce courant dans le sol. Plus les électrodes d'extrémité sont éloignées, plus la profondeur d'investigation est importante et augmente.

Si le courant circule bien d'une électrode à l'autre c'est que le sol est conducteur, plus ou moins minéralisé et contient plus ou moins d'humidité, voire de l'eau sous forme de filons ou de nappe.

Si au contraire le courant à des difficultés à passer c'est que les roches sont dites résistantes, souvent très compactes, peu minéralisées et ne contiennent pas d'eau.

C'est l'étude par un logiciel très adapté à cette résistivité - conductibilité des structures géologiques que l'on pourra interpréter la teneur en eau du sol et du sous sol, leur richesse ou leur pauvreté aquifère, voire l'absence totale d'eau. Ce logiciel permet d'éditer un plan de coupe du sol comme ci-dessous.
 

 
L'interprétation des mesures de résistivité est complexe, mais permet d'obtenir la profondeur précise du sommet et de la base de la couche perméable et de donner par la connaissance de la résistivité de cette couche, une idée de sa perméabilité.

Cette technique,permet d'implanter un puits ou un forage à l'endroit le plus favorable et à la bonne profondeur afin d'optimiser les chances de réussite du forage au final.

Les particuliers n'ont pas les mêmes contraintes qu'un professionnel : l'usage domestique entraîne une réglementation plus souple.

Depuis le 1er janvier 2009, les forages à usages domestiques doivent cependant être déclarés en mairie.

Par ailleurs, en fonction de la profondeur du forage, des procédures doivent être respectées :

Profondeur du forage Procédures
Forage de moins de 10 m
  • Moins de 1000 m3/an
  • Pas de démarches particulières.
Forage de plus de 10 m
  • Ce type de forage fait l'objet d'une déclaration au titre de l'article 131 du code minier.
  • Le document peut être téléchargé sur le site de la DDAF de votre département.

Important : Si le forage est exécuté dans le cadre d'une installation classée pour la protection de l'environnement (IPCE), il est alors soumis à une déclaration, quel que soit sa profondeur et le volume d'eau prélevé.

Pour tous renseignements  
ou bien par téléphone au

(+33) 05 56 65 68 32 (fixe)

(+33) 07 61 07 20 23 (portable)


 



Créer un site
Créer un site